Communiqué COJEP sur les « Tortures, persécutions et assimilations forcées du peuple Ouïghour »

À la veille des fêtes de fin d’année, COJEP rappelle que se multiplient dans la région du Turkestan oriental en Chine des discriminations religieuses et économiques envers les Ouïghours, un peuple musulman turcophone.

Dès janvier 2018, l’organisation non gouvernementale Human Rights Watch estimait que 800 000 personnes étaient internées dans des camps sur 10 millions d’habitants musulmans (majoritairement d’ethnie ouïghoure).

Fin juillet 2018, l’ambassadrice des Etats-Unis auprès du Conseil économique et social des Nations Unies, Kelley Currie, a mentionné lors d’une audition devant le Congrès américain (1) «un large éventail de preuves» montrant qu’«au moins plusieurs centaines de milliers, voire des millions» de Ouïghours sont détenus.

Tortures, persécutions et assimilations forcéesà la culture « chinoise », telles sont les qualificatifs qui peuvent définir la politique de Pékin à l’encontre des Chinois de confession musulmane.

En dépit des nombreux rapports d’organisations non gouvernementales telles qu’Amnesty Internationale et d’articles de journaux qui mettent en exergue cette politique discriminatoire, aucun gouvernement européen n’a véritablement pris position sur cette problématique qui se déroule sous nos yeux, dans l’indifférence la plus totale.

Ainsi, COJEP International appelle les gouvernements et les Institutions Européennes à sommer les responsables politiques chinois pour mettre fin à la discrimination et persécution dont font l’objet les Ouïghours.

Entretenant de bonnes relations avec Pékin, les pays de l’Union Européenne devraient rappeler la nécessité de défendre la liberté de croyance religieuse, droit fondamental garantit par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme dont la Chine est signataire.

Nous respectons la souveraineté de ce pays, mais souhaitons que la culture et la religion des Ouïghours soient protégées.

À l’heure où les tensions se multiplient à travers le monde, les pays européens ont le devoir moral et politique de mettre tout en œuvre pour faire cesser cette injustice, au risque de voir profiler une crise encore plus importante.

Cojep International continuera de dénoncer dans les institutions internationales, l’ethnocide en cours contre le peuple Ouïghour.

Notre ONG organisera courant 2019 plusieurs conférences, expositions et divers programmes afin de sensibiliser et mobiliser les citoyens européens.

COJEP INTERNATIONAL

(1): https://www.liberation.fr/planete/2018/08/29/ouighours-les-camps-secrets-du-regime-chinois_1675335

Lien Permanent pour cet article : http://cojep.fr/communique-cojep-sur-les-tortures-persecutions-et-assimilations-forcees-du-peuple-ouighur/