Communiqué / « Pour une réconciliation nationale »

Strasbourg – 27.04.2018 / COJEP France suit avec intérêt les débats autour du rapport remis par l’ancien ministre de la Ville, Jean-Louis Borloo, au gouvernement actuel dirigé par Mr Edouard Philippe, concernant la situation désastreuse dans les banlieues françaises.

Notre organisation COJEP est née dans ces quartiers populaires, en 1985, autour d’activités multiples et variées, destinées essentiellement à la jeunesse de différentes villes dans l’Hexagone.

Un mouvement consacré à la réflexion sur la question de l’identité ainsi que l’intégration des populations issues de l’immigration, sur la participation citoyenne et à la lutte contre toutes formes de racisme et de discriminations.

La situation est catastrophique dans nos banlieues, des villes entières ont été complètement délaissées ces 30 dernières années, avec des stratégies diverses qui n’ont fait qu’aggraver la fracture sociale entre les jeunes des quartiers populaires et les autres citoyens.

Ce plan de mobilisation avec les 19 mesures présentées ce jour au gouvernement, afin d’établir une « réconciliation nationale », est un minimum vital que nous soutenons sans concession, afin de remettre nos quartiers, nos jeunes issus de divers horizons ethniques et religieuses, dans une spirale positive.

C’est pourquoi le COJEP France est prêt à participer dans toutes les initiatives ayant comme seul objectif de réduire les inégalités entre tous nos citoyens, essentiellement dans les domaines de l’éducation de l’emploi et de la culture.

Kadir GUZLE

Président COJEP France

president@cojep.fr

TELECHARGER notre communiqué officiel

Lien Permanent pour cet article : http://cojep.fr/communique-pour-une-reconciliation-nationale/