Communiqué sur le magazine « Le Point » dans son numéro de parution 2386, « le Dictateur »

En date du 24 mai 2018, le magazine « Le Point » dans son numéro de parution 2386, a pris pour cible le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, ainsi que certaines associations, des organes de diffusion et des structures politiques présentes sur le sol Français.

Parmi toutes ces organisations citées, se trouvent le Cojep International, son président Ali Gedikoğlu, MedyaTürk TV, MédiaFrance TV et l’organe de presse du net, MedyaTurk.info

Nous voulons rappeler, que la liberté et le pluralisme de la presse sont des droits fondamentaux faisant parti des principes que le Cojep respecte sans concession, dans les limites régies par l’article 11 de la déclaration française des Droits de l’Homme.

C’est pourquoi, nous tenons à attirer l’attention du grand public sur toutes les allégations sans fondement parues ce jour dans ce magazine mainstream, des écrits faisant atteintes à l’image d’une organisation comme la nôtre, un dénigrement systématique et mensonger, qui sont tous passibles de sanction auprès des instances juridiques de notre pays.

Tenter de discréditer la webtélé MédiaFrance TV et l’organe de presse MedyaTurk.info, des institutions amateurs gérées par des journalistes bénévoles, possédant peu de moyens techniques et financiers, est encore plus insoutenable de la part d’un magazine à la notoriété national comme « Le Point ».

Nous avons malheureusement ici un exemple typique de journalisme irresponsable et véhément, loin de toute notion de réalité et d’objectivité, ayant pour seul but de tronquer l’opinion publique et d’accroitre les préjugés à l’égard des citoyens français issus de différents bords.

Avec cette couverture, « Le dictateur », et son contenu proche de la diffamation, le magazine « Le Point » tente en réalité d’intimider, et d’humilier une grande partie de la population française issue de l’immigration turque, qui ne se retrouve en nul point dans cette parution.

Dans ce dossier, le Président Recep Tayyip Erdogan est volontairement diabolisé, des attaques délibérées évoquant des pseudo-ramifications entre les différentes structures citées, devenant une véritable opération de propagande.

Comme Nelson Mandela, Prix Nobel de la Paix, qui a lutté une grande majorité de sa vie pour défendre les libertés du peuple noir, Recep Tayyip Erdogan, a fait de son pays un exemple, en devenant le numéro 1 mondial de l’aide humanitaire, en soutenant la cause palestinienne devant l’indifférence la plus totale devant les massacres de l’armée israélienne, et en accueillant plus de 3,5 millions de réfugiés Kurdes, Arabes, Turkmènes de Syrie.

C’est lui aussi qui a appelé à une restructuration de l’Organisation des Nations-Unies, en déclarant que le monde est plus grand que les 5 membres permanents, et c’est cet Homme, grand défenseur des opprimés et de la justice, que vous qualifiez de dictateur ?

Nous vous invitons à adopter une ligne éditoriale loyale et intègre concernant ce sujet sensible et nous vous invitons à présenter des excuses aux différentes structures associatives et politiques injustement ciblées.

COJEP INTERNATIONAL

TELECHARGER le communiqué du Cojep

 

Lien Permanent pour cet article : http://cojep.fr/communique-sur-le-magazine-le-point-dans-son-numero-de-parution-2386-le-dictateur/