Conférence à l’ONU : Terrorisme et les effets de la stabilité dans les pays européens

Conférence de Cojep International aux Nations Unis sur les effets des groupes terroristes PKK,YPG et PYD en Europe.
Un panel s’est déroulé, ce lundi sur le sensible sujet du « Terrorisme et les effets de la stabilité dans les pays européens », une conférence organisée dans les bureaux des Nations Unies (ONU) à Genève par le COJEP International, en présence de plusieurs intervenants dont Julia Legner (Juriste, spécialiste sur les états du Golfe), Mehmet Şahin (Professeur à l’académie de Police, expert sur le Moyen-Orient), Ali Gedikoglu (Président Cojep International), Dudu Keles (Relations internationales pour le Cojep ) avec en modérateur monsieur Adel Mejri (Activiste).

Le professeur Mehmet Şahin a expliqué :  » Quand les premiers soulèvements populaires commencèrent en Syrie, le PKK, une organisation terroriste reconnue mondialement a essayé de gagner la sympathie de la communauté internationale avec de noms différents comme le PYD et le YPG… Notons que ces organisations terroristes ont commencé par assassiner leurs propres compatriotes kurdes, comme le politicien Misel Temo résidant au Nord de la Syrie, un meurtre parmi tant d’autres permettant d’éradiquer toute opposition au sein des Kurdes de la région… »

Şahin a continué ses explications en soulignant que « plus de 25 milles jeunes Kurdes sont morts dans les différentes actions du PKK, YPG et PYD dans la région… des milliers de vie sacrifiés au nom de cette cause terroriste… » tout en continuant à expliquer que  » la Turquie mérite le prix Nobel de la paix pour l’accueil record de millions de migrants et pour son combat sur le terrain contre tous les groupes terroristes de la région… »

Le président du Cojep international, Ali Gelikoglu a déclaré que son organisation luttait depuis plus de 35 ans dans le domaine des droits de l’homme, de la démocratie, contre le terrorisme, en expliquant que « Nous étudions et surveillons la position des occidentaux depuis de nombreuses années sur le sujet sensible du PKK . Nous avons effectués de nombreuses actions pour dénoncer ces terroristes. »

Gedikoglu a donné l’exemple d’un grand magazine français :  » par exemple, Marie Claire peut nous montrer ces terroristes femmes comme de gentilles rebelles se maquillant, prenant soin d’elles et ne jetant pas un seul mégot de cigarette au sol… il faut être très clair à ce sujet, dans l’état actuel des choses, les institutions européennes ne prendront jamais de véritables dispositions contre le PKK… »

De son côté, Dudu Keles, coordinatrice des relations internationales du Cojep, a indiqué que depuis le début des opérations militaires des forces armées turques à Afrin,  » le PKK et ses sympathisants avaient augmenté leur attaques contre la communauté turque et leur citoyens dans tous les pays d’Europe… »

De son côté, Julia Legner a traité des violations des droits de l’homme commises sous prétexte de mesures antiterroristes dans les pays arabes du Golfe en faisant un parallèle avec la lutte contre le terrorisme en Europe.

Tous nos remerciements à Mr Mehmet Sait Uyanık pour sa participation à notre conférence, et à son accueil au sein du Consulat Général de Turquie à Genève :

Album Photo de l’évènement :

[Best_Wordpress_Gallery id= »3″ gal_title= »ONU Conférence Cojep Int. 2018.03.05″]

Liens dans la presse de l’évènement :

https://aa.com.tr/fr/monde/le-pkk-a-tué-des-milliers-de-jeunes-kurdes-expert-/1081504

https://aa.com.tr/tr/dunya/pyd-pkk-25-bin-kurt-genci-oldurdu/1080583

https://www.haberler.com/bm-de-avrupa-da-guvenlik-sorunu-ve-pkk-tehlikesi-9411780-haberi/

Lien Permanent pour cet article : http://cojep.fr/conference-a-lonu-terrorisme-et-les-effets-de-la-stabilite-dans-les-pays-europeens/