Les « Gilets Jaunes » et le Gouvernement

Strasbourg, 21 nov. 2018 – Les “gilets jaunes” est le nom donné au mouvement d’origine citoyenne de contestation contre la hausse des taxes sur les carburants.

Né à la suite d’un appel à manifester lancé par deux chauffeurs routiers le 10 octobre 2018, ce mouvement a pris de l’ampleur alors que les prix de l’essence et du diesel étaient au plus haut depuis six ans.

Le projet de l’état étant la volonté d’accentuer la fiscalité écologique, a prévu une hausse des taxes sur les carburants dans le budget 2019. Dans l’optique d’un blocage national du pays, les automobilistes inquiets pour leur pouvoir d’achat se sont réunis derrière un symbole : le gilet jaune de sécurité, disposé derrière le pare-brise en signe de ralliement.

La première action concrète du mouvement a été une journée de blocage national sur les routes, le 17 novembre, organisée par des comités locaux.

Le secrétaire d’Etat auprès du ministère de l’Intérieur, Laurent Nunez, a fait état mardi d’un bilan de 530 blessés dont 17 sont dans un état grave.

Samedi dernier, près de 300 milles (chiffre officiel) ont manifesté dans plus de 2000 points de blocage à travers la France pour protester contre la “politique Macroniste” et la hausse des prix du carburant qui exaspère les automobilistes.

Lundi, ils étaient encore 27 milles selon le gouvernement, à participer encore aux opérations de blocage notamment devant les dépôts de carburant en France, empêchant l’entrée et la sortie des camions-citerne.

Mardi matin, la majorité des blocages ont été levée par les forces de l’ordre, malgré tout le mouvement se poursuit sur l’ensemble du territoire.

Cojep International continue de suivre l’avancée de ce mouvement et fera en sorte de donner de nouveaux éléments concernant cette “révolution citoyenne”, une fronde qui prend de plus en plus d’ampleur sur le territoire français.

Porte-parole de Cojep International

Lien Permanent pour cet article : http://cojep.fr/les-gilets-jaunes-et-le-gouvernement/