«

»

Jan 28

Imprimer ce Article

[Presse] La menace terroriste du PKK exposée au Conseil de l’Europe

AA – Strasbourg (France) – Bilal Muftuoglu

http://aa.com.tr/fr/turquie/la-menace-terroriste-du-pkk-exposée-au-conseil-de-leurope/734184

Les activités du PKK en Europe et la menace sécuritaire qu’il représente pour le Vieux Continent ont été exposées, mardi, au Conseil de l’Europe dans le cadre d’une conférence co-organisée par la Fondation turque de recherche en politiques économiques (SETA) et le Conseil pour la Justice, l’Égalité et la Paix (COJEP).

Intitulée « Le PKK en Europe et les questions sécuritaires », la conférence a mis en avant l’organisation opérationnelle du PKK en particulier en Europe, mais aussi en Turquie et dans le Moyen-Orient.

La concentration des activités du PKK en Europe s’inscrit dans le cadre de son objectif d' »amener la question kurde en Europe », se positionner comme « interlocuteur privilégié des instances européennes » et d' »établir un maillage serré sur la diaspora kurde », selon les intervenants de la conférence, incluant entre autres, Emine Nur Gunay, députée turque à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) et Recep Richard Yilmaz, conseiller du ministère français de la Défense.

Les activités terroristes du PKK remontent à une date bien antérieure à celles d’Al-Qaïda et de Daech, a tenu à rappeler Enes Bayrakli, chercheur à SETA. « La Turquie fait face depuis longtemps au fléau terroriste alors que c’est un phénomène relativement récent pour l’Europe », a-t-il affirmé.

Et Bayrakli de rappeler que la Turquie affronte simultanément de nombreuses organisations terroristes dont le PKK et Daech: « La Turquie fait face à une très importante menace terroriste. Pourtant, elle ne reçoit pas le soutien nécessaire à cet égard de la part de ses alliés, l’OTAN, l’Union européenne (UE) et le Conseil de l’Europe. Or, ce que nous attendons est très simple. L’Europe doit afficher une position ferme contre le PKK ».

Le PKK et le peuple kurde sont délibérément associés l’un à l’autre, a déploré de son côté Richard Recep Yilmaz, conseiller auprès du ministère français de la Défense. « La diaspora kurde en Europe est estimée à 1,8 million. Or, le nombre des sympathisants de la cause du PKK en Europe ne se limite qu’à 50 000, dont seulement 11 000 partisans actifs. Le PKK ne peut ainsi pas être présenté comme le représentant des Kurdes », a-t-il soutenu.

« Le PKK finance par ailleurs ses activités à travers le trafic d’armes et de drogue, la traite des êtres humains ainsi que le blanchiment d’argent en Europe. 80% des drogues confisquées en Allemagne proviennent du PKK, selon la justice allemande », a encore tenu à souligner Yilmaz.

Articles en liens dans la presse :

 

Lien Permanent pour cet article : http://cojep.fr/presse-la-menace-terroriste-du-pkk-exposee-au-conseil-de-leurope/